Bordeaux wine tasting 2014 J1

Bordeaux wine tasting 2014 J1

Bordeaux Wine Tasting:

Le week end du 13 et 14 Décembre 2014, plus de 150 stands de vins, de champagnes,crémants de la région, du pays , du monde étaient accessibles au grand public…Malheureusement un week-end n’était pas suffisant pour découvrir l’ensemble des stands!

J1:

L’organisation de l’événement ayant quelques petits soucis, c’est avec 1 heure de retard que les portes s’ouvrirent. L’appréhension de me retrouver dans une marée humaine s’estompa très vite, il y’ avait de l’espace entre les stands et leurs nombres divisaient toute cette cohue.

IMG_3291 - copie

Ne comprenant pas trop la logique des emplacements,  j’abandonnais ma stratégie  pré-établie et me laissait guider au gré des envies.

 

  • Le Château de ROUILLAC (appellation Pessac-Léognan).

Le propriétaire actuel, MR Laurent CISNEROS ,était présent sur le stand pour affirmer ses valeurs, son implication, et les changements qui avaient eut lieu dans son domaine.

Le Blanc du Château ROUILLAC 2011 arborait un nez vanillé, recherché, dans un joli mariage d’élégance et de complexité, typique des beaux blancs de cette appellation , mais encore jeune… ce qui est normal.

Je fus invité à poursuivre sur les rouges avec le second vin: le dada de ROUILLAC 2012 : Au nez d’un fumé recherché et précieux. Je fus rappelé là encore par la verdure de la bouche mais qu’une finale intéressante réussissait à estomper, une finale qui me fit penser qu’il y’ avait un joli potentiel dans ce second vin.
J’avais donc hâte de déguster le premier vin, le Château ROUILLAC 2011: M’offrant un nez moins explosif que le premier mais beaucoup plus de profondeur et de relief. Il y ‘a dans ce vin l’élégance d’un très beau Pessac-Léognan,et à ne pas en douter un très beau potentiel perceptible malgré sa jeunesse.

Bravo Mr CISNEROS, j’ai pu ressentir votre engagement et vos efforts dans vos vins, je ne manquerai pas de venir visiter votre magnifique propriété, comme vous me l’avez si gentiment proposé.

  • Le fameux Château PAPE CLEMENT (Pessac-Léognan)  proposait en présence de Monsieur Bernard MAGREZ son premier vin :

Château PAPE CLEMENT 2007
Au nez il est indéniable qu’il y’ a de l’élégance, du raffinement, de la complexité, de la recherche..c’est vraiment très très beau.Malheureusement par la suite je tiquais:  l’acidité était trop prononcée pour moi sur la finale,et une touche végétale trop prononcée. Après tant d’émotions, de finesse, c’etait presque choquant. Par contre! Je n’oublierai jamais cette pureté: l’impression de « croquer dans une plante » sur la finale. Incroyable! Ce vin fera parler de lui dans quelques années… et je garde précieusement ma dernière bouteille de Pape Clément 2007! Rendez vous en 2018!

 

  • Le Château Haut-LAGRANGE (Pessac-Léognan) était tenu par une sympathique personne de l’équipe du château.

Je dégustais le BLANC Haut- LAGRANGE 2013 je ne peux que difficilement me prononcer sur ce vin,à cet instant je revoyais une personne que je n’avais pas vu depuis des années.

Je poursuivais avec le Château Haut LAGRANGE 2011, au nez fumé typique, assez précieux, agréable, et apportant en bouche une matière très douce: « sensible » est le terme qui me vint sur l’instant.

Le Château Haut LAGRANGE 2010 me plut: il affichait comparativement encore plus de finesse que  sur le 2011 , avec  une finale ponctuée de notes poivrées. J’ai aimé.

 

  • Conseillé par ma retrouvaille , je me dirigeais au Domaine de CHANTEGRIVES (GRAVES)

Le producteur était présent, posé, discutant à tout va et prenant le temps. J’ai beaucoup apprécié cette personne , ouverte, chaleureuse et disponible.

Château CHANTEGRIVES cuvée Caroline 2013, le propriétaire était desolé de ne pouvoir proposer que le 2013, ses stocks étant victime de son succès. Au nez, même si un peu frais, je pu ressentir de la recherche et une certaine élégance. La bouche quand à elle bien que verte, offrait déjà une belle finale fruité.

Le Château CHANTEGRIVES 2012 offrait un nez puissant , fumé, de tabac,avec une belle finale poivrée.Il demandait encore quelques années pour s’épanouir complètement.

Le Château CHANTEGRIVES 2007 était lui plus fondu,dans le même style que le précédent et offrait un bel équilibre.

Il était temps de changer un peu de secteur..

 

  • Je m’en allais sur le Château BRANE CANTENAC , (grand cru classé MARGAUX).

Le second vin BARON DE BRANE 2006 offrait une belle couleur tuilée avec un nez sur les fruits, la gourmandise passant sur les pruneaux le genre de nez qui m’enchante. La bouche évoquait des fruits rouges confits, d’une certaine longueur, très douce, vraiment bien.

Le premier vin , BRANE CANTENAC 2006 , offrait une comparaison intéressante: là aussi une belle couleur tuilée, et doté d’un beau nez évolué, formé et bien fumé. Il offrait une bouche structurée, plus précise avant de poursuivre par une finale nette et limpide…l’image qui me vint fut celle d’un « pur sang ».
Indéniablement des vins de grande qualité et l’équipe présente était chaleureuse et disponible.
Parcourant les allées cherchant à me repérer …

  • Je tombais sur le prestigieux PICHON LONGUEVILLE COMTESSE DE LALANDE (PAUILLAC 2ème GCC).

Je ne pouvais résister davantage d’autant plus que le stand était peu fréquenté à ce moment.

Le second vin : RESERVE DE LA COMTESSE 2006 offrait un nez fin, frais, très élégant… assurément une comtesse! La bouche était de la même trempe: douce, équilibrée, subtile… et encore avec du potentiel! j’etais impressionné.

C’etait au tour de PICHON COMTESSE 2006 de s’offrir à moi: un nez là aussi très élégant, très classe, mais plus sur la réserve , réserve que le second vin n’avait pas…hormis sur l’étiquette 😉 Celà me laissait présager que ce vin est un vin de très grande garde que les années auront du mal à faire faiblir, plutôt bonifié, alors que déjà très bien. En ressentant ce vin, je fut aspiré par une superbe gamme de petits fruits noirs.. whaou!

 

  • A coté se tenait le fameux CHATEAU LASCOMBES (MARGAUX 2ème GCC)

le second vin: CHEVALIER DE LASCOMBES 2008 m’offrait ce que j’aime chez Margaux: la gourmandise et l’élégance. La bouche me surprit par tant de rondeur, offrant des tanins soyeux , et une fin mentholée: c’était un peu comme si un long tapis rouge se déroulait devant moi…

Le premier vin, CHATEAU LASCOMBES 2007 offrait un nez profond, moins gourmand, plus sur des notes animales et affirmées. La bouche était élégante et complexe, avec un mariage réussit entre le coté animal et les fruits (noirs) Je ressentais un peu de « verdure » mais pas au point d’en être ecoeuré.

 

  • Je décidais par la suite de me rafraîchir au Château GUIRAUD (1er GCC SAUTERNES)

Le Château GUIRAUD 2011 offrait un nez assez onctueux et un visuel très brillant. La bouche était gourmande, rafraichissante et surtout pas écœurante. Un bol d’air sur des notes de mandarines qui étaient bienvenues.

Le Château GUIRAUD 2006 offrait une robe plus soutenue,avec un style tourné plus sur le citron, ce qui n’était pas déplaisant, et là non plus pas écoeurant…on peut le dire c’était vraiment très bien!

 

  • Sur ma route se trouvait le Château LA LAGUNE ( l’un des rares grand cru classé haut-médoc 3ème GCC):

MADEMOISELLE L haut médoc 2012 offrait le nez typique du médoc, avec une pointe d’élégance en bouche mais une bouche trop râpeuse…elle s’assoupliras dans quelques temps.

Le MOULIN DE LA LAGUNE 2012 offrait là encore un beau nez tout en typicité, avec une bouche plus fondue mais là aussi pour moi il faudra attendre.
LE CHATEAU LA LAGUNE 2011 offrait quand à lui un nez plus délicat, bien que dans le même style, avec une jolie touche de cerises, mais encore et toujours du temps devant lui.

C’était vraiment bien mais un peu tôt. J’avais besoin d’autre chose…

 

  • Autre chose ca tombait bien la Maison BALARIN specialisée dans les crémants et localisée à Bordeaux ( Créon ) me tendait la main:

Je commençais par le BALARIN CREMANT BLACK PEARL qui me séduit immédiatement par sa fraicheur et son équilibre.. Pas le moins du monde écoeurant avec toutefois de la matière , il offre un rapport qualité prix top!

Je dégustais par la suite le BALARIN CREMANT ROSE que je trouvais désaltérant.

et enfin le BALARIN CREMANT BRUT que je trouvais également agréable.

 

  • Je retraversais la galerie en prenant mon temps et tombait sur le Château BROWN ( Pessac-Léognan) .

Le Château BROWN blanc 2013 était très démonstratif, vanillé, toasté..peut être meme trop démonstratif.. enfin pour moi! Car il est indéniable que ce vin pourtant très jeune avait déjà un bel équilibre.

La POMMERAIE DE BROWN 2011 , second vin du château, offrait une bouche de fruits confits très prononcée.

Le Château BROWN 2011 était classique, l’archétype du bon Pessac-Léognan typique, tant sur le nez qu’en bouche…une valeur sûre!

 

  • Non loin de là se trouvait le CHATEAU D’ISSAN (MARGAUX 3ème GCC).

le second vin BLASON d’ISSAN 2010 offrait un « petit nez typique » des Margaux gourmands et élégants, la finale était un peu courte, mais avec une magnifique texture « velouté » très agréable.

S’en suivit le CHATEAU D’iSSAN 2008 avec le même style de nez que j’affectionne tant, et dans un style plus affirmé . Un vin assez droit dans ses bottes , classique et que j’ai apprécié à sa juste valeur.

 

  • Me retournant je tombais face au stand de Château MALARTIC LAGRAVIERE (Pessac-Léognan)

Je commençais par le MALARTIC LAGRAVIERE BLANC 2012 avec des notes très fleuries, rafraîchissant, offrant déjà de beaux accords.

Retour au rouge avec la RESERVE DE MALARTIC 2010 dégageant des notes de tabac classique de belle facture avec une transition intéressante vers les fruits, les pruneaux.

Je terminais par Le MALARTIC LAGRAVIERE 2011 que j’avais déjà gouté quelques temps auparavant et qui m’avait charmé malgré son jeune âge…qu’en était il ici? Des arômes de cacao, de tabac, typique , élégant et raffiné, je m’y retrouvais et me reposait grâce à ce vin!

Je me baladais dans le stand à la recherche des champagnes mais ne les trouvait pas..

 

  • En revanche je tombais sur le stand de LES CARMES HAUT BRION (Pessac-Léognan). une petite propriété à Pessac située non loin des très grand crus du même nom.

Je commençais par Le CLOS DES CARMES HAUT BRION 2011, sur un beau nez de tabac assez franc, et des notes de fruits rouges assez intéressantes.

LES CARMES HAUT BRION 2012 offraient un nez puissant et distingué.

 

  • A proximité il y’avait un château peu connu pour l’instant mais qui va assurément faire parler de lui: le Château QVINTUS (ST EMILION GRAND CRU)

Propriété de la famille Haut Brion et nouveau nom regroupant les Château L’arrosée et le Château Tertre Daugay (st emilion grand cru classé)
Il y’avait du choix sur le stand, le second vin DRAGON DE QVINTUS était présent en deux millésimes: je commençais par DRAGON DE QVINTUS 2011, qui offrait un beau nez,très puissant, une bouche consistante avec une finale poivrée, à vous bruler la langue..assurément un dragon!  La bouche était deja structurée et agréable.

S’ensuivit le DRAGON DE QVINTUS 2012 , offrant de belles notes franches mais plus de fruité,normal plus de merlot. je préferai du coup ce dernier mais vraiment les deux sont très réussis.

Face à de telles réussites, je faisais part de mon appréhension de gouter le premier vin!

Le CHATEAU QVINTUS 2011 leva très rapidement cette appréhension! Je fus scotché par cet équilibre, cette douceur … vraiment admirable! Mon coup de coeur était là ,et alors que je pensais saturer, j’etais transporté dans les airs, peut être sur le dos d’un dragon? il y’avait les caractéristiques du Dragon de Qvintus 2011 mais c’était tellement plus rythmé, plus long que j’en restais scotché , ce qui faisait plaisir aux membres du stand.

le Château QVINTUS 2012 arrivait juste derrière, il était très beau également. Comme son second 2012 il y’avait plus de fruits, avec un très bel equilibre, mais une finale qui mérite d’attendre encore un peu.

Je regoutais le château QVINTUS 2011 une dernière fois avant de changer de stand, vraiment j’ai adoré ce vin!

En parcourant une énième fois ce salon, je compris enfin que les champagnes étaient à l’étage…
Ne pouvant pas tout faire , je décidais de me concentrer sur les petits producteurs.

 

  • Premier stand le CHAMPAGNE LIONEL CARREAU

Cuvée TRADITION (100% pinot noir), je lui trouvais un bel équilibre, des bulles fines, pas écoeurant ni acide, bien!

CUVEE RESERVE malgré sa fraicheur je percevais un beau nez frais et engageant.

CUVEE ROSE était agréable, pas trop fruité, equilibré.

Belle découverte!

 

  • CHAMPAGNE CHARLES COLLIN

L’ EXTRA BRUT offrait une belle finesse dans les bulles, du raffinement.

 

  •  CHAMPAGNE MICHEL GONNET

Le BRUT RESERVE 50/50 (pinot noir /chardonnay) était très minéral, avait de la personnalité  avec un nez de prune blanche.

Le BLANC DE BLANC MILLESIME 2008 était dans le même style, ce champagne a une vraie personnalité que l’on pourrait reconnaitre rien qu’au nez…ce n’est pas rien!

Je poursuivais avec Le GRAND CRU 2009 que je trouvais bien et dont une image commençait à se dessiner…

Le GRAND CRU 2004 fit apparaître l’image! Ce  champagne irait parfaitement avec une tarte aux pommes bien caramélisée!

Le stand était dynamique et dans l’échange, un grand merci.

 

  • Je passais au CHAMPAGNE BRIAUX LENIQUE

Le BRUT était agréable, très bon rapport qualité prix.
LES SEMONS (70 chardonnay 30 Pinot noir) emportait ma faveur, me laissant entrevoir quelque chose ..et toujours dans ce bon rapport qualité prix.

Je poursuivais avec le BLANC DE BLANC et ce fut le coup de coeur! élégance, raffinement,fraicheur, j’y étais, et là encore dans cette gamme de prix! J’étais conquis!

Je restais longuement au stand discutant avec la propriétaire , très gentille et impliquée… je ne pu décliner une dernière coupe de BLANC DE BLANC.

Je décidais de m’arrêter là, j’etais fatigué, normal ca faisait plus de 7 heures que j’enchainais, ravi, mais aussi frustré de n’avoir pu faire que si peu de choses devant l’immensité de l’événement.Je n’avais même pas fait la moitié de mes objectifs…j’allais devoir être plus organisé demain , l’avantage c’est que maintenant je connaissais les lieux! Merci mesdames, Merci messieurs et…à demain! 😀

IMG_3293 - copie

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire