Le classement 1855 des Grands Crus Classés de Bordeaux

Dans le monde du vin le classement des Grands Crus Classés 1855 est un mythe qui fait toujours autant d’émules. Ces vins sont plébiscités à travers le monde entier pour la qualité des vins produits, mais aussi reconnus de part leurs histoires et leurs prestiges. S’offrir un Grand Cru Classé 1855 c’est s’offrir le luxe de déguster l’histoire des grands vins de Bordeaux, une histoire qui a largement contribué au développement du vin dans le monde. 

Cette page traite des deux classifications des Grands Crus Classés 1855 : les vins rouges et les vins liquoreux. 

L'histoire du classement 1855

C’est à l’occasion de l’exposition universelle 1855 de Paris que l’empereur Napoléon 3 demanda à la Chambre de Commerce de Bordeaux d’établir un classement reprenant les plus grands vins de Bordeaux. 

L’ Union des Courtiers de la place de Bordeaux fut chargée de la tâche et établie deux listes: d’une part les grands vins rouges et d’autre part les grands vins blancs (à l’époque les vins blancs liquoreux étaient les plus demandés).

Pour établir cette classification les Courtiers se sont basés sur la réputation des Châteaux et sur les prix pratiqués à leurs connaissances durant de nombreuses décennies. Ce point est particulièrement important à retenir et à saisir. 

Cette classification fut établie le 18 Avril 1855. Depuis cette date le classement n’a connu que 2 modifications:

  • L ‘intégration de Château Cantemerle au classement du 5 ème rang, quelques mois seulement après la diffusion de la liste, le 16 Septembre 1855 (Source: site officiel de Château Cantemerle ). 
  • Le passage de Château Mouton-Rothschild du 2 ème rang au 1er rang des Crus Classés, en 1973, après des décennies de négociations. 

Au total 88 domaines composent à présent  les Grands Crus Classés 1855 : 61 rouges et 27 liquoreux

Le succès fut tel qu’aujourd’hui encore cette classification rayonne et reste un point de repère mondialement reconnu. 

Le classement 1855 des vins rouges

Les 5 niveaux du classement 1855 pour les vins rouges:

Le classement 1855 est réparti en 5 échelons en commençant par le plus prestigieux, le Premier Cru Classé qui honore 5 des plus grands Châteaux du Bordelais, si ce n’est du monde: Château Lafite Rotshchilld, Château Mouton Rothschild, Château Latour, Château Margaux et Château Haut-Brion.

Tous les vins rouges du classement 1855 sont situés dans la région bordelaise du Médoc (Nord Ouest de Bordeaux) à l’exception d’un: Château Haut-Brion qui se trouve sur l’appellation Pessac-Léognan.

Le classement des Grands Crus Classé 1855 comprend à présent 61 domaines pour les vins rouges.Dans cette page les Châteaux sont répertoriés par niveau de classement, puis par appellations ( du Nord au Sud) et enfin par ordre alphabétique (le fait qu’un Cru Classé se retrouve en bas de la liste de sa catégorie ne veut donc pas dire qu’il est inférieur à ceux listés au dessus de sa même catégorie). 

Sur certains Châteaux vous pourrez cliquer sur le nom afin d’être redirigé vers un ou plusieurs articles que j’ai pu rédiger à l’occasion d’une visite ou d’un évènement (l’objectif étant à terme d’avoir au moins un article pour chacun!).

 

1 er Grand Cru Classé 1855 (5 domaines) :

  • Appellation Pauillac:

Château Lafite, appellation Pauillac

Château Latour, appellation Pauillac

Château Mouton-Rothschild*, appellation Pauillac

  • Appellation Margaux:

Château Margaux, appellation Margaux

  • Appellation Pessac-Léognan: 

Château Haut-Brion, appellation Pessac-Léognan

*A noter que Château Mouton-Rothschild fut élevé au rang de 1 er par la suite en 1973 par le ministre de la Culture de l’époque: un certain Mr Jacques CHIRAC.

 

2 ème Grand Cru Classé 1855 (14 domaines) : 

  • Appellation Saint-Estèphe:

Château Cos d’Estournel, appellation Saint-Estephe

Château Montrose, appellation Saint-Estephe

  • Appellation Pauillac:

Château Pichon Baron de Longueville, appellation Pauillac

Château Pichon Comtesse de Longueville, appellation Pauillac

  • Appellation Saint-Julien:

Château Ducru Beaucaillou, appellation Saint-Julien

Château Gruaud Larose, appellation Saint-Julien

Château Léoville Barton, appellation Saint-Julien

Château Léoville Las Cases, appellation Saint-Julien

Château Léoville Poyferré, appellation Saint-Julien

  • Appellation Margaux:

Château Brane-Cantenac, appellation Margaux

Château Dufort-Vivens, appellation Margaux

Château Lascombes, appellation Margaux

Château Rauzan-Gassies, appellation Margaux

Château Rauzan-Ségla, appellation Margaux

 

3 ème Grand Cru Classé 1855 (14 domaines) :

  • Appellation Saint-Estèphe:

Château Calon Ségur, appellation Saint-Estephe

Château Lagrange, appellation Saint-Julien

Château Langoa Barton, appellation Saint-Julien

  • Appellation Margaux

Château Boyd Cantenac, appellation Margaux

Château Cantenac Brown, appellation Margaux

Château Desmirail, appellation Margaux

Château Ferrière, appellation Margaux

Château Giscours, appellation Margaux

Château d’Issan, appellation Margaux

Château Kirwan, appellation Margaux

Chateau Malescot Saint Exupéry, appellation Margaux

Château Marquis d’Alesme Becker, appellation Margaux

Château Palmer, appellation Margaux

Château La Lagune, appellation Haut-Médoc

 

4 ème Grand Cru Classé 1855 (10 domaines) :

  • Appellation Saint-Estèphe:

Château Lafon-Rochet, appellation Saint-Estèphe

  • Appellation Pauillac:

Château Duhart-Millon, appellation Pauillac

  • Appellation Saint-Julien:

Château Talbot, appellation Saint-Julien

Château Beychevelle, appellation Saint-Julien

Château Branaire-Ducru, appellation Saint-Julien

Château Saint-Pierre, appellation Saint-Julien

  • Appellation Margaux:

Château Marquis de Terme, appellation Margaux

Château Pouget, appellation Margaux

Château Prieuré-Lichine, appellation Margaux

  • Appellation Haut-Médoc:

Château La Tour Carnet, appellation Haut-Médoc

5 ème Grand Cru Classé 1855 (18 domaines) :

  • Appellation Saint-Estèphe:

Château Cos-Labory, appellation Saint-Estèphe

  • Appellation Pauillac:

Château Batailley, appellation Pauillac

;Château Clerc Milon, appellation Pauillac

Château Croizet-Bages, appellation Pauillac

Château d’ Armailhac, appellation Pauillac 

Château Grand-Puy Ducasse, appellation Pauillac

Château Grand-Puy-Lacoste, appellation Pauillac

Château Haut-Bages Libéral, appellation Pauillac

Château Haut-Batailley, appellation Pauillac

Château Lynch-Bages, appellation Pauillac

Château Lynch-Moussas, appellation Pauillac

Château Pédesclaux, appellation Pauillac

Château Pontet-Canet, appellation Pauillac

  • Appellation Margaux:

Château Dauzac, appellation Margaux

Château Du Tertre, appellation Margaux

  • Appellation Haut-Médoc:

Château Belgrave, appellation Haut-Médoc

Château Camensac, appellation Haut-Médoc

Château  Cantemerle, appellation Haut-Médoc (rajouté à la classification initiale quelques mois plus tard le 16/09/1855)

 

Le classement 1855 des vins de Sauternes

Le classement 1855 des vins de Sauternes est réparti en 3 échelons en commençant par le plus prestigieux, le Premier Cru Classé Supérieur qui a la particularité de ne compter qu’un seul Château : le mythique Château Yquem. Viennent ensuite les 1er Crus Classés et les 2nd Crus Classés. 

27 domaines figurent à présent dans ce classement. Tous les domaines se trouvent dans l’aire d’appellation Sauternes. Certains domaines se situant sur la commune de Barsac peuvent choisir d’apposer l’appellation Barsac ou l’appellation Sauternes sur leurs étiquettes, l’appellation Sauternes englobant la commune de Barsac. 

Dans cette page les Châteaux sont répertoriés par niveau de classement, puis par ordre alphabétique.

Sur certains Châteaux vous pourrez cliquer sur le nom afin d’être redirigé vers un ou plusieurs articles que j’ai pu rédiger à l’occasion d’une visite ou d’un évènement (l’objectif étant à terme d’avoir au moins un article pour chacun!).

1 er Grand Cru Classé Supérieur (1 domaine):

Château Yquem, appellation Sauternes

1 er Grand Cru Classé (11 domaines):

Château Climens, appellation Sauternes  (ou appellation Barsac)

Château Coutet, appellation Sauternes  (ou appellation Barsac)

Château Guiraud, appellation Sauternes

Clos Haut-Peyraguey, appellation Sauternes

Château Lafaurie-Peyraguey, appellation Sauternes

Château La Tour Blanche, appellation Sauternes

Château Rabaud-Promis, appellation Sauternes

Château de Rayne-Vigneau, appellation Sauternes

Château Rieussec, appellation Sauternes

Château Sigalas-Rabaud, appellation Sauternes

Château Suduiraut, appellation Sauternes

2ème Grand Cru Classé (15 domaines):

Château Broustet, appellation Sauternes  (ou appellation Barsac)

Château Caillou, appellation Sauternes  (ou appellation Barsac)

Château Doisy Daëne, appellation Sauternes  (ou appellation Barsac)

Château Doisy-Dubroca, appellation Sauternes  (ou appellation Barsac): n’existe plus depuis 2014, rattaché à Doisy-Védrines, ce point est en attente de confirmation

Château Doisy-Védrines, appellation Sauternes  (ou appellation Barsac)

Château Myrat, appellation Sauternes

Château Nairac, appellation Sauternes  (ou appellation Barsac)

Château Suau, appellation Sauternes  (ou appellation Barsac)

Château d’Arche, appellation Sauternes

Château Filhot, appellation Sauternes

Château Lamothe, appellation Sauternes

Château Lamothe Guignard, appellation Sauternes

Château de Malle, appellation Sauternes

Château Romer, appellation Sauternes

Château Romer du Hayot, appellation Sauternes

Pourquoi pas de vins de rouges classés en 1855 pour la Rive Droite ?

Cette question peut légitimement se poser, la rive droite de Bordeaux ayant à l’époque également des vins de très hautes qualité et se vendant un certain prix. La réponse est simple: le classement à été fait par la Chambre de Commerce de Bordeaux. Or, les vins de la rive droite étaient tenus à cette époque par la Chambre de Commerce de Libourne

Il est intéressant de souligner que lors de l’édition suivante de l’Exposition Universelle de Paris en 1967 les vins de Saint-Emilion furent distingués de la médaille d’or. Malheureusement aucun classement ne fut établi pour l’occasion.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le Classement des Grands Crus Classés de Saint-Emilion cliquez-ici ( en construction)  

Le classement 1855, un classement obsolète?

Au fil des décennies certaines voix se sont élevées vis à vis de l’ancienneté de ce classement, allant jusqu’à le trouver dépassé. Il est vrai que depuis le temps de nombreuses évolutions sont apparues. Toutefois de là à dire que ce classement est obsolète serait beaucoup trop rapide et simpliste.

On peut penser que même si ce classement se base sur une longue historique de transactions, certains domaines étaient à l’abandon de longue date, loin de leur vrai potentiel, ou encore avec des historiques de transactions difficiles à retracer. On peut également penser que des Châteaux n’étaient pas présentés, ont depuis disparus, ou encore ont été divisés.

Il est aussi vrai que si une révision de ce classement avait lieu aujourd’hui, certains domaines classés au plus bas de l’échelon pourraient revendiquer un échelon supérieur. D’autres pourraient en revanche bien voir leurs positions reculer. Et cela sans parler de tous ceux qui pourraient largement justifier une appartenance au rang de Cru Classé. 

Mais en entrant dans cette polémique nous oublions la chose la plus importante : 1855 ! 

Gardons en tête qu’il s’agissait d’un classement sur les prix à une époque donnée et qu’il a le mérite de se baser sur une historique appuyée de transactions. Le classement 1855 ne représente pas une seule année ou une seule dégustation. C’est d’ailleurs pour celà que près de 200 ans plus tard, ce classement garde toujours une certaine pertinence.

Une piste à envisager serait peut-être de refaire un classement à des dates historiques anniversaires, pourquoi pas 2055 ? L’idée est plaisante mais là encore le spectre de la perte de sens se profile. 1855 s’effacerait petit à petit face aux classements actualisés et risquerait très fortement de perdre de son histoire, de sa signification et de sa raison d’être. 

Le classement 1855 est un héritage, celui de domaines qui ont fait rayonner les vins de Bordeaux à l’époque où Bordeaux était considéré comme la quintessence du vin dans le monde, et joyaux de la France. Ne le regardez pas comme une vérité absolue, appréciez son histoire. Quand vous aurez une bouteille d’un Grand Cru Classé 1855 replongez-vous à cette époque, fermez les yeux, et parcourez le formidable monde du vin !

Mon avis sur le classement 1855

Ces vins ne sont pas devenus mythiques grâce à ce classement. C’est ce classement qui est devenu mythique grâce à ces vins! Près de 200 ans plus tard la majorité de ces Crus Classés figurent encore en tête de liste des achats des collectionneurs et amateurs les plus avisés. Ils font rêver et c’est bien çà la chose la plus importante. 

Ce classement est devenu porteur de prestige pour les chateaux qui ont eu le privilège d’y accéder. C’est aussi une très belle reconnaissance pour la région viticole de Bordeaux et un repère mondial.

Ce prestige sert également de manière globale au monde du vin car ces propriétés sont des lieux magiques que tout passionné rêve de découvrir, déguster et posséder dans sa cave.

Il convient néanmoins de garder en tête que ce classement (et comme n’importe quel classement) ne fait pas tout et que bien des domaines non classés font aussi de très grands vins. Depuis 1855 de nombreuses choses ont changés, on trouve des vins de qualité exceptionnelle aux quatre coins du globe.Et tant mieux !

J’aime à penser que ce classement apporte une dynamique positive. Les Crus Classés 1855 ne peuvent pas se reposer sur leurs lauriers, ils se doivent d’être au top car ils représentent pour beaucoup l’élite. De plus, la concurrence locale comme  internationale est réelle avec un niveau augmentant d’années en années. 

Toutefois il est aussi vrai que certains domaines du bordelais vivent dans l’ombre de ces Crus Classés. On pourrait même dire que par moments l’aura des Crus Classés fait de l’ombre à Bordeaux. Bordeaux est aujourd’hui moins courtisé que dans le temps. Bordeaux a la réputation d’être composé uniquement de vins aux prix élevés. Ceci est absolument faux et réducteur, les Crus Classés représentant un pourcentage infime du nombre de propriétés sur l’ensemble de la région bordelaise.

Certains vignerons comme certaines appellations innovent loin de ces standards et vous trouverez au travers de ce blog de nombreuses références vous le démontrant! Tout n’est pas classé, hiérarchisé et en sortant des sentiers battus, des trésors fantastiques sont à découvrir. 

Personnellement j’aime aller à la rencontre de petits producteurs inconnus tout comme j’aime me rendre dans ces lieux mythiques, empreints d’histoires avec des vins exceptionnels que sont les Grands Crus Classés 1855.

Le monde du vin est vaste. Pourquoi se limiter à un seul aspect ? 

Xavier LACOMBE