Saint-Estephe Tasting 2016

Saint-Estephe Tasting 2016

Saint-Estephe Tasting  4 fevrier 2016

Place de la bourse à Bordeaux  se tenait une édition spéciale regroupant une quarantaine de domaines de l’appellation Saint-estephe.

IMG_7030 - copie 4

Tous les types de propriété s’étaient donné rendez vous , des seconds grands cru classés (Montrose et Cos-d’Estournel) aux micros propriétés de moins d‘ 1ha,  en passant par les crus bourgeois et artisans.

En ce qui concerne les millésimes, les châteaux étaient venus présenter leur 2013, accompagné d’un autre millésime, bien souvent le 2007, offrant un comparatif intéressant sur des années dites « difficiles ».

Comme dans ce genre d’événements il y‘ a une très forte  tendance à  faire partir les châteaux réputés à grande vitesse, je me pressais d’aller déguster les super stars de l’appellation , à  savoir Cos d’Estournel et Montrose ( tous deux 2 ème Grand Cru Classé 1855)

  • Cos d’estournel 2013 fut une belle surprise, à vrai dire ce fut un envoutement total au niveau du nez!

IMG_7013

On y retrouvait une riche palette de fruits rouges dans laquelle se mêlaient des notes caramelisées, torréfiees, conférant à l’ensemble, charme, gourmandise,et élégance.

La bouche était plutôt dure,ce qui est normal c’est jeune! En revanche on a là une texture de grande qualité, et une bouche d’une fluidité renversante. Ce vin est à oublier dans sa cave quelques années. Un beau jour il créera l’emerveillement, à ne point en douter !

D’entrée de jeux, les a-prioris  sur ce millésime 2013 volaient en éclats! Alors certes  il s’agit d’un immense château, mais …

  • Je goûtais le Cos d’Estournel 2012 qui avait le même style olfactif, mais avec un peu moins de puissance.

En bouche cette impression se confirmait avec un ensemble plus aérien. C’était dynamique et  offrait une finale sur des notes terreuses, hyper intéressante.

Ce 2012 pourra  se livrer plus facilement que le 2013 , toutefois dans le temps je pense que le 2013 est un très bon placement.

Je passais au  stand Montrose et goûtais le Château Montrose 2013.  Ici aussi le nez délivrait un parfum riche et complexe de fruits rouges que l’on retrouvait avec plaisir en bouche, le tout accompagné  d’une proportion plus importante de touches boisées, laissant en bouche une finale fumée des plus ennivrantes.

IMG_7016

Le directeur du château insistait sur ce millésime 2013 , livrant que Montrose était l’un des derniers domaines à avoir vendangé lors de cette année,  et offrait un comparatif intéressant avec le Château Montrose 2007, année elle aussi décriée… qui revient dans la course!

  • Le Château Montrose 2007 affichait sa marque de fabrique, superbe nez fruité, en puissance et en gourmandise.

La bouche était souple, les fruits dominaient l’ensemble, dans une magnifique texture soyeuse en bouche, des plus agréables.

Ce Montrose 2007 était un peu l’exemple de ce que pourrait devenir le Montrose 2013. C’etait donc un choix très pertinent de présenter ces deux vins ensembles.

Un grand merci à ce monsieur  pour sa proximité sur le stand!

Ces choix des millésimes se retrouvaient dans d’autres stands, tels que Tronquoy-Lalande , ou Château le Bosq ( crus bourgeois).

Je pourrai reprendre un à un tous les châteaux dégustés mais cela deviendrait vite lourd.

  • Je vous livre ici les intérêts manifestes de cette dégustation  :

-Permettre de découvrir une multitude de domaines de cette magnifique appellation qu’est Saint-estephe.

-Echanger avec de nombreux propriétaires.

-Pouvoir apprecier différents millésimes.

-Nous faire revoir notre idée de 2013.

  • Je vous livre maintenant mes coups de cœurs  sur le millésime 2013.

Montrose 2013 et Cos d’estournel 2013 bien sur 😉

Mais aussi :

Château Coutelin-Merville   qui ravira les amateurs de puissance, avec un nez légèrement poivré  et déjà une belle bouche.

Château Haut-Beausejour un peu dans la même veine.

Château Domeyne qui m’impressionna avec une très grande profondeur, un vin à garder très puissant.

Château Graves de Pez : nez atypique ( comparé aux autres domaines) avec une touche confiturée dans le nez que je n’ai retrouvé nulle part ailleurs.

Château La Haye : avec une jolie persistance.

Château Lavilotte:  profondeur puis douceur fruité. Bouche surpuissante,vive, « ferreuse ».

Château Marceline: au beau nez réglissé

Château Petit Bocq : et son nez poivré, sa bouche fruité et une finale asséchante plutôt sympathique

IMG_7020

  • Concernant les autres millésimes présents mention spéciale pour :

Château Capbern Gasqueton 2010 : avec un équilibre en bouche magistral.

Château Petit Bocq 2011: pour son fumé tant dans le nez qu’en bouche..ennivrant!

Château Phelan Ségur 2008:  pour son équilibre magistral et sa superbe texture.

Château Ségur de Cabanac 2012: pour sa bouche si représentative de l’appellation ( à mon sens) , sa souplesse, et son fruité.

IMG_7021

Les autres n’ont pas démérités, loin de là et je n’ai pas pu tout gouter.

Le niveau d’ensemble était très haut, à l’image de cette grandiose appellation. Vivement une prochaine édition ! Et merci à vous tous!

Cet article a 5 commentaires

  1. I like the helpful information you provide in your articles.
    I’ll bookmark your weblog and check again here frequently.

    I am quite certain I will learn many new stuff right here!
    Good luck for the next!

    1. xlvins

      Thank you for your kind words !

  2. luvox

    Hi, just wanted to say, I enjoyed this post. It was inspiring.
    Keep on posting!

Laisser un commentaire