Entretien Jancis Robinson MW à la Cité du Vin de Bordeaux

Jancis ROBINSON à la Cité du Vin de Bordeaux 

Jancis ROBINSON
La Cité du Vin
Lorsque Jancis ROBINSON a été annoncée comme invitée à la Cité du Vin de Bordeaux,  je me suis dit qu’il fallait absolument que je m’y rende!
Jancis ROBINSON, pour la présenter rapidement, c’est un peu le « gourou » de tous ceux qui étudient le vin ( particulièrement le Wset et Master of Wine) . Critique, conseillère (pour la reine Elisabeth II d’ Angleterre!), Master of Wine, journaliste au Financial Times… elle est également écrivaine. Ses nombreux ouvrages font référence dans le monde du vin, et font surement aussi office de livre de chevet pour de nombreuses personnes!  On citera entre autre l‘Oxford Companion for wines ; Wine Grapes; l’Atlas mondial du vin...
Première surprise, l’entretien s’est déroulé en français! Jancis ROBINSON parle français et plutôt très bien même!  Deuxième surprise, c’est une personne très souriante et pour résumer, fun! Je pense que tout le monde a du rire au moins une fois durant cette soirée.

When I heard about the event with Jancis ROBINSON on the  » La Cité du Vin de Bordeaux » I simply decided to directly add my place in the basket! 
Jancis ROBINSON is like a « Gourou » for everybody who studies about wine. Especially about the Wset and Master of Wine courses. Famous wine critic, wine advisor for Queen Elisabeth II, journalist at the financial times…. She is also a writer and many of her books are the « bedside book » of many wine lovers: The Oxford Companion for Wines; Wine Grapes, The World Atlas for Wines… 
First surprise, she speaks very well French! Second surprise, it’s a smiling person and with a good sense of humor. I think each one during this event laughed at least one time. 

Les goûts de Jancis ROBINSON

Jancis ROBINSON
Jancis ROBINSON
Ce que j’ai retenu deJancis ROBINSON c’est cette fameuse bouteille  qui l’a faite plonger dans l’univers du vin: Un Chambolle Musigny 1959 les Amoureuses d’un viticulteur non identifié. C’est aussi une fan des cépages Gamay et Riesling.
Je vous déconseille de lui servir un verre de Prosecco. Sans pour autant être fermée sur le sujet c’est le vin avec lequel elle a le plus de difficultés! 
Je vous déconseille également Château Pavie 2003, le vin à l’origine d’un  « conflit »(ou plutôt un débat animé) entre Robert PARKER et elle. Ce vin qu’elle trouve trop bodybuildé et ce sujet, au final  « une grande histoire pour un petit verre de vin ».

About the tastes of Jancis ROBINSON, I introduce to you the famous bottle who gave to her the passion for wines. It’s a 1959 « Les Amoureuses » from the Burgundy appellation : Chambolle Musigny (unknown producer). It’s also a Gamay and Riesling enthusiast.
I wouldn’t recommend you serve to her a glass of Prosecco. She is not closed with this style of wine but it’s the hardest style with her. 
Another wine to avoid is the  2003 of Château Pavie, the roots of a « conflict » (or rather an animate debate) between her and Robert PARKER… « a big story for a little glass of wine ».

L’entretien avec Jancis ROBINSON

Jancis ROBINSON
Jancis ROBINSON
L’entretien a duré 1H30 et a été animé par Jérôme BAUDOUIN, journaliste à la Revue du Vin de France. Tout au long de cet entretien Jancis ROBINSON s’est attachée à promouvoir non pas sa personne mais le monde du vin dans sa grande diversité.  Et particulièrement ceux qui sont actuellement dans l’ombre:  Fan des petits domaines de Bordeaux, des Sauternes, du Xérès, des Portos… Sans oublier de saluer les différentes tendances tout en alertant sur les dérives possibles liées aux excès de telle ou telle pratique. Ainsi ont été abordé brièvement la mouvance bio qu’elle salue, les oppositions regrettables entre vins dits « naturels » et les « pas-naturels », la mondialisation des vins.
De tout cela a émergé une image très intéressante quand on l’a questionnée par rapport aux tendances actuelles: les tendances vont et viennent dans le temps à l’image d’une pendule: L’horloge tourne!

The interview was made by Jérome BAUDOUIN, a famous french journalist for the  french wine review called »La Revue du Vin de France ». throughout this moment, Jancis ROBINSON wasn’t interested by promoting herself, but by promoting the global aspect of wines. I mean the different styles and especially the appellations who have currently some difficulties. She is a supporter of unknown Bordeaux wines, Sauternes appellation, Cherries, Portos… She also spoke about the different trends and made some alerts about the excess of each point of views. Like this the subjects of the bio transition who she supports, or the fight between « natural » and « non-natural » wine, or the globalization of wine tastes.
About this a very interesting thing came when she was asked about the actual trends and the future: trends come and come back like the needle of a clock. Tick Tock! Clock’s ticking! 

Jancis ROBINSON et les vins anciens 

Jancis ROBINSON
Château BEYCHEVELLE 1916
C’est au moment où Jérôme BAUDOUIN lui a demandé quel était son vin préféré que Jancis ROBINSON a évoqué le sujet des vins anciens qui est un sujet auquel je suis particulièrement sensible. J’ai filmé sa réponse que je vous retranscris:
« Une chose que j’aime c’est déguster des vins très très âgés, car c’est déguster quelque chose qui met en relation directe avec une époque complètement différente . Par exemple la semaine dernière j’ai eu la chance de déguster une gamme de Portos, dont un de 1917, pendant la  1 ère guerre mondiale,  mais aussi la même année que la révolution russe… Etonnant!  Et aussi un 1847, année probable de l’écriture du livre « Das Kapital » (Karl MARX). Et les deux vins étaient fantastiques et quelque chose… le vin est probablement la seule chose que l’on peut consommer et qui peut nous donner cette relation directe avec l’histoire (…) »
Ce passage m’a particulièrement parlé car j’avais ressenti la même chose deux semaines auparavant avec notamment un  Château Beychevelle 1916. J’en parle dans un autre de mes posts. Pour y accéder il suffit de cliquer ici.
Cette relation directe avec le vin et l’histoire fait clairement rentrer le vin dans une dimension à part qui dépasse le cadre de la simple boisson, du simple alcool. Bien sûr la consommation modérée restera toujours une attitude à conserver, mais lorsque l’on déguste ce genre de vins, ce n’est pas l’ivresse de l’alcool que l’on recherche, c’est plutôt l’ivresse d’un sentiment intemporel.

When Jérôme BAUDOUIN ask about her favorite wines, Jancis ROBINSON decided to spoke about old wines. I wrote her own words about it:
 » a thing that I like to do is to taste very old wines, because it’s a thing who is able to connect you with the past. For example, I tasted last week some Portos, especially a 1917. 1917 is a period of the first World War, the time of the Russian révolution. Surprising! And also a 1847, the approximative period where  » Das Kapital » was written ( by karl MARX). Both of these wines were fantastic and something… I mean, Wine is the only one food product that we can eat and able to directly connect us with the history (…)
I’m very sensitive about this topic. I also had this same feeling with a 1916 of Château Beychevelle two weeks before.If you want read more about it, you just has to click her to see my post.
This direct link between Wine and History is amazing and allow for the wine to enter in a special dimension. It’s more than a simple drink, a simple alcohol. Of course you have to stay moderate in your consumption because it’s alcohol, but when you taste this kind of wines, you’re not searching to be drunk. You are searching to be full of an intemporal feeling, like a time walk.

Le dîner Prestige avec Jancis ROBINSON

Jancis ROBINSON
Jancis ROBINSON

J’ai aussi participé au dîner organisé pour l’occasion.  C’était le moment parfait de découvrir(ou redécouvrir)  la cuisine gastronomique de Nicolas FRION  l’ancien chef du restaurant « le Gabriel ». Ce fut un sans faute me concernant.

Les accords mets et vins avaient été sélectionnés par Jancis ROBINSON elle-même parmi les références proposées par la  Cité du vin.  Deux vins étaient proposés pour chaque plat. Ces accords m’ont souvent interpellé par leur pertinence par rapport aux plats en tout ou partie. Et ce qui aurait pu moins me plaire entre un vin et un aliment dans l’assiette se retrouvait à contrario très bien accordé avec l’autre vin proposé.

Le hasard a fait que mes voisins de table n’étaient autre que Jérome BAUDOUIN, qui avait interviewé Jancis ROBINSON, et Sylvie CAZES, Présidente de la Fondation pour la Culture et les Civilisations du Vin,  et de nombreuses autres institutions sur Bordeaux comme par exemple Château Chauvin (appellation Saint-Emilion Grand Cru Classé) ,  Château Lynch-Bages (appellation Pauillac, 5 ème Grand Cru Classé 1855), Le Chapon Fin (restaurant emblématique de Bordeaux).
Ce fut un très agréable moment en leur compagnie avec de nombreux échanges autour du vin et je les en remercie!
Menu du dîner prestige avec Jancis ROBINSON

I also participated to the dinner linked to the event. It was the perfect time to discover ( or rediscover) the gastronomy touch of the chief Nicolas FRION, the old chief of the famous Bordeaux restaurant « Le Gabriel ». It was a perfect service!
The wine and food pairing were chosen by Jancis ROBINSON in the Cité du Vin cellar. There were two wines for each plate. These wine pairing were very interesting and well balanced with the food. If one part of the plate was a little bit less balance with a wine (for my taste), the other wine selected played well its role.
Such a privilege, my table neighbors were Jérome  BAUDOUIN, the journalist who interviewed Jancis ROBINSON and Sylvie CAZES, a big name of Bordeaux: President of the foundation for the culture and the civilisation of wine  and also of a lot a famous things like for example Château Chauvin (Saint-Emilion Grand Cru Classé appellation), Château Lynch-Bages ( Fith growth Grand Cru Classé in 1855 on the Pauillac appellation), Le Chapon Fin (a very famous restaurant in Bordeaux).
It was a very nice moment with them with a lot of wine discuss and I thank them for this. 

Le mot de la fin

Jancis ROBINSON
Jancis ROBINSON
Durant cette soirée je me suis dit que passer une soirée en compagnie de Jancis ROBINSON et parler vin avec elle devrait être une chose passionnante.  C’est ce que cet entretien à la Cité du Vin de Bordeaux nous a permis de laisser entrevoir et je remercie toutes les personnes à l’origine de cet évènement. J’aurais pu passer toute la nuit à l’écouter parler vin. Je ne sais pas si un jour j’aurai l’occasion de rencontrer personnellement Jancis ROBINSON, mais une chose est sûre je sais déjà les vins que j’ouvrirai en sa compagnie!

During this event, I was thinking myself that a wine discuss with Jancis ROBINSON during an evening would be an amazing moment. This event at the Cité de Vin allowed us to imagine that and I thank all people at the origin of this event.  I would have been able to listen Jancis ROBINSON speaking wine all night long. I don’t know if one day I would have the opportunity to met Jancis ROBINSON but I know already the wines I’ll open with her company! 

 

Xavier LACOMBE 

Laisser un commentaire