Dégustation Côtes du Rhône

Dégustation Côtes du Rhône

Dégustation de Côtes du rhone à Vini-marché Pessac ( 28/04/2016)

C’était l’occasion de parfaire ses connaissances sur cette appellation!

J’ai par conséquent apprécié la carte géographique des Côtes du rhone, ainsi que les indications données.

IMG_7473

La carte est divisée en deux.Au nord ce sont les Côtes du Rhône septentrionales (Du nord au sud: Côte-Rôtie, Condrieu, Château Grillet, Saint-Joseph, Hermitage, Crozes-Hermitage, Cornas et Saint Peray ), au sud les Côtes du Rhône méridoniales ( Du nord au sud: Vinsobres, Rasteau, Gigondas, Vacqueyras, Beaumes-de-venise, Châteauneuf-du-pape, Lirac, Tavel). Cette dégustation fut particulièrement intéressante dans la comparaison de certains de ces vignobles.

Les Côtes du Rhône couvrent 31926 hectares, avec 89% de vins rouges, 7% de rosé (les fameux Tavel)  et seulement 4% de vins blanc. (et les mousseux de Saint-Peray).

Rendement moyen : 38 HL/ha.

IMG_7474

5 vins rouges étaient à l’honneur représentant différentes appellations.

  • La célestière . Côtes du Rhône 2013.

Domaine de 26 ha dont une majeure partie des parcelles sont sur le village de Châteauneuf-du-pape, et pratiquant un rendement encore plus faible que la moyenne: 20-25 hl/ha sur des vignes de 50 ans en moyenne.

La particularité de cette cuvée: assemblage grenache-cinsault et la volonté de mettre le cinsault en valeur ( donc en dominante)  vieux cépage méridional, ce qui est peu commun.

Ce vin, a la couleur rouge pâle posséde un nez très expressif,  sur des notes animales affirmées dans lesquelles l’on retrouve la gourmandise des fruits rouges.  L’acidité est assez prononcée, la longueur intéressante. Ce qui en fait un  bon rapport qualité prix (dans les 10 euros).

 

  • Domaine des Espiers 2014 , appellation Gigondas.

Petite parcelle de 3 ha dans ce village. Composé à 65% de grenache noir et 35 % de syrah, ce qui là encore n’est pas commun.

La robe affiche un beau rubis prononcé, on est un sur un vin gourmand, avec de beaux fruits rouges bien vifs, on ressent une petite finale poivrée. C’est un vin gourmand frais et fluide.

 

  • Domaine Monier Perreol 2013  cuvée tradition appellation Saint-Joseph.

Nous passons donc au nord, sur la partie septentrionale dans un domaine de 5,3 ha.Vin certifié bio, assemblage syrah en majorité et viogner.

On est sur une robe pourpre intense. Le nez est dominant dans les fruits rouges type cassis mais aussi sur de puissantes touches de bois vanillées. La bouche confirme cela mais les notes de bois sont plus fondus. Longueur moyenne, acidité prononcée. La texture est superbe, c’est frais, fluide, tanique sans excès. Un très beau vin qui devrait se magnifier dans les années à venir.

 

  • Domaine de Cristia 2013 appellation Châteauneuf-du-pape.

Nous revenons au sud, sur la partie meridionale.Pour l’anecdote Châteauneuf-du-pape permet une culture de 13 cépages différents dans le cahier des charges de l’appellation.

Age des vignes 50 ans.70% grenache, 15% syrah, 15% mourvèdre.

Robe rubis foncée, nez aux notes animales fondus dans de puissants fruits rouges.  On est sur un vin charpenté affichant une belle texture et des notes poivrées en finale. Deja agréable, mais devant une telle puissance , je serai ravi de le regouter assoupli par quelques années.

 

  • Domaine Clusel roch appellation Côte-rôtie 2013.

Nous revenons sur la partie septentrionale pour ce dernier vin rouge présenté.  Belle propriété familiale dont les vins sont certifiés bio. Parcelle de 0,5 ha. Assemblage syrah viogner.

Le nez est peu expressif, on est sur des fruits rouges qui ne veulent pas se livrer.  Des notes épicées sont présentes.  En bouche c’est très puissant, austère. Le vin s’est refermé par rapport à l’ouverture  d’après le staff. Le vin est fortement épicé, très acide, astringeant. Toutefois je percois en finale une touche réglissée surprenante et de grande qualité.

Ce vin est donc à regouter. il y’a un énorme potentiel qui sommeille.

WP_20160428_20_28_02_Pro

Après une pause nous passons aux deux blancs de la soirée qui ont offert une comparaison du viogner des plus intéressantes:

  • Domaine Clusel roch appellation Condrieu  2014.

Parcelle de 0,5 ha. Cépage viogner. Le viogner est originaire du village de Condrieu.

Couleur citron très pale, le nez est lui aussi sur une touche de citron vert très fine. J’y ressent quelque chose d’autre,des fleurs blanches et aussi une touche presque miélée, mais c’est très fin. Un nez de délicatesse dans lequel se cache une note de gourmandise.

En bouche une impression de perlance apparait tout de suite. C’est très fin, aérien et en même temps  l’impression de gouter un bonbon acidulé. C’est rafraichissant, vif, gourmand et en même temps délicat. Je suis charmé!

 

  • Domaine Saint julien de l’embisque 2014 Côtes du Rhône

Cépage viogner également. Voici donc là  une comparaison  intéressante!

Nous sommes ici sur la partie méridionale de l’appellation. Precédemment nous étions sur la partie septentrionale .

Nous avons le même cépage mais des climats différents.

Niveau robe, la couleur est pale mais sur une teinte d’or.  Le nez affiche des senteurs plus chaudes, prononcées. Je ressens à nouveau cette touche de miel mais de manière plus prononcée. L’aspect acidulé apparait également de manière plus vive.

En bouche c’est confirmé,un peu de perlance là aussi,  c’est plus acidulé, mais on retrouve quelque chose de différent, des arômes d’agrumes et de bananes! C’est très vif, expressif et gourmand.

 

Pouvoir donc comparer le viogner sur deux climats différents, ainsi que quelques appellations emblématiques de la Côte-du-Rhône fut une belle expérience. Merci à l’equipe de Vini-marché pour cette belle initiative!

WP_20160428_19_17_23_Pro

 

 

 

 

Laisser un commentaire