Pessac Léognan au grand théâtre de Bordeaux

Etait organisé au grand théâtre de Bordeaux le dimanche 1er Février 2015 une dégustation de l’appellation Pessac Léognan. ( Pour info cette dégustation revient périodiquement).

Il n’y avait pas les « stars » de l’appellation , c’était l’occasion de gouter des domaines « moins » connus, et pas toujours évident à se procurer.

IMG_3551 - copie

  •   Chez ROCHE-LALANDE:

Le ROCHE-LALANDE blanc 2013  me fit beaucoup d’effet: d’entrée de jeux un beau nez de sous-bois, certes une bouche très acide mais avec de la complexité et une finale intéressante qui laisse présager un bon devenir à ce vin très jeune… une belle surprise!

Le ROCHE-LALANDE rouge 2012 évoquait les belles notes de tabac, elles étaient fines. L’assemblage qui ressortait de ce vin est assurément de qualité, on est dans le frais et l’élégant, déjà très bien.

 

  • Avec le CHATEAU COUHINS

Le Château COUHINS 2009 : ce dernier révélait un très beau nez évolué et complexe. Je n’ai pas pu apprécier pleinement la bouche, mais olfactivement c’était un régal et de grande classe.

  • Au CHATEAU D’ECK

Le CHATEAU D’ECK 2011 me parut encore jeune, des tanins pas encore fondus, mais dont en résultait tout de même une note agréable. Un vin assez puissant que j’aimais bien.

 

  • Puis le CHATEAU HAUT BACALAN

Appartenant à château d’Eck. Petit vignoble de 7 ha dans Pessac devant lequel je suis passé à de très nombreuses reprises et qui m’a toujours intrigué. Il n’est pas facile de se le procurer.
Le CHATEAU HAUT BACALAN 2010 était sur la compoté de fruits confits, livrant un gout riche et une texture agréable. La bouche était puissante, tannique, râpeuse. Ce vin me rappelait le Château Cruzeau 2006 que j’avais bu récemment et qui m’avait procuré les mêmes sensations. J’aurai aimé les gouter en simultané pour saisir les nuances.

IMG_3552 - copie

Il n’était pas évident de se mouvoir!

  • Je me retrouve devant les vignobles Lurton.

Je goute le ROCHEMORIN 2010 qui me touche avec une petite pointe d’élégance. C’est équilibré, gourmand, bien fait. Un bon rapport qualité prix, une valeur sure.
Je passe au COUHINS LURTON 2010 , qui me fait basculer un peu plus dans l’élégance mais avec des tanins plus virulents, « acérés ».

Au  ROCHEMORIN BLANC 2010 ( 100% sauvignon) on est sur un vin très équilibré, évoquant beaucoup de gourmandise: un vin facilement accessible qui procure un plaisir immédiat à un bon rapport qualité prix, là encore.

Je passe au COUHINS LURTON BLANC 2010 : c’est bon mais très acide en finale, il faudrait attendre.

 

  • Je me dirigeais à présent sur un petit domaine : le Château TRIGANT

Ce domaine basé sur Villenave d’ Ornon est minuscule: moins de 4 ha! Ce sont les propriétaires, un attachant couple assez âgé qui me font gouter leur vin.
Le TRIGANT 2012 était tourné sur les fruits rouges confits, il était fluide et léger.

Mes échanges avec les propriétaires furent vraiment intéressants et sympathiques : la convivialité en toute simplicité, l’authenticité, le partage.
Je me retournais à présent dans la salle, et stupéfaction, plus personne ! La cohue du début s’était volatilisée, les stands étaient pliés, j’étais le dernier et je ne m’en étais même pas aperçu…en a peine 1 heure c’était fini !  En fin de compte c’était court mais sympas ! De beaux vins et de beaux échanges 🙂 Merci !

 

Laisser un commentaire